bidonner


bidonner

bidonner [ bidɔne ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1842 « boire avec excès »; de bidon
Fam.
1 V. pron. (1888) Se bidonner : rire beaucoup. ⇒ se marrer, se poiler, rigoler. Il y a de quoi se bidonner.
2(1983; de bidon,3o) Truquer (un reportage, une émission...) en simulant des événements qui ne correspondent à aucune réalité. bidouiller. P. p. adj. Une émission bidonnée. Un jeu télévisé, un reportage bidonné. Absolt Un journaliste qui bidonne. bluffer.

bidonner verbe transitif Populaire. Tromper, bluffer, truquer.

bidonner (se)
v. Pron. Fam. Rire, bien s'amuser.

I.
⇒BIDONNER1, verbe trans.
Arg. [Correspond à bidon1]
A.— Vider des bidons, boire généralement en abondance. On a bien bidonné (HUYSMANS, Les Sœurs Vatard, 1879, p. 174) :
1. — Passe donc moi la vinasse, dit-il à Croquebol, nous allons bidonner un coup, ça vaudra mieux que de perdre son temps à discuter avec des couennes!
COURTELINE, Le Train de 8 h 47, 1888, 1re part., 7, p. 81.
B.— Emploi pronom. S'amuser, rire sans modération. On se bidonnait tous pour finir (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 81) :
2. — C'est un misérable, hurlait-il. [un héritier frustré] C'est un fou! On plaidera. Vous avez beau vous bidonner tous. Je refuse la succession.
TOULET, La Jeune fille verte, 1918, p. 304.
Rem. Bidonnant, ante, adj. Qui fait se bidonner, amusant. Ce que c'est bidonnant ...! (AYMÉ, La Mouche bleue, 1957, p. 189).
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1866 arg. (A. DELVAU, Dict. de la lang. verte, p. 32 : Bidonner a la cambuse [...] Boire au cabaret) — FRANCE; 2. 1888 arg. des lycéens de Brest se bidonner « rire » d'apr. G. ESNAULT, Notes complétant le dict. de Delesalle, 1947; 1901 (A. BRUANT, Dict. fr.-arg., p. 395).
Dér. de bidon1; dés. -er.
STAT. — Fréq. abs. littér. :8.
BBG. — SAIN. Lang. par. 1920, p. 139.
II.
⇒BIDONNER2, verbe trans.
Arg. [Correspond. à bidon2]
A.— ,,Préparer les coupons « bidon » pour la vente`` (ESN. 1966).
B.— P. ext.
1. ,,Tromper volontairement, embobiner`` (ESN. 1966).
2. Induire en erreur. Ses sens de camé [= caméra] ne pouvaient le bidonner (A. LE BRETON, Du Rififi chez les hommes, 1953, p. 226).
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1928 (J. LACASSAGNE, L'Arg. du « milieu », p. 21 : Bidonner [...] Tromper, illusionner).
Dér. de bidon2; dés. -er.
BBG. — GUIRAUD (P.). Mél. d'étymol. arg. Cah. Lexicol. 1970, n° 16, p. 66.

bidonner [bidɔne] v.
ÉTYM. 1842, cit. ci-dessous; de bidon, I. et II.
Familier.
———
I V. intr. Vx. Boire avec excès ( Biberonner).
1 Hier j'ai un peu bidonné, et ce matin j'avais la bouche pâteuse.
J. Ladimir, Physiologie du pochard, 1842, in D. D. L., II, 5.
———
II
1 Se bidonner, v. pron. (1888, argot des lycées). Fam. Rire beaucoup. fam. Boyauter (se), marrer (se), poiler (se). || Ils n'arrêtaient pas de se bidonner.
2 V. tr. (1928; de bidon, II., 2.). a Tromper. Embobiner (fam.). || On l'a bien bidonné. || Se faire bidonner.Spécialt. (infl. de l'italien) Escroquer.
b Accomplir (une tâche) sans soin, sans conscience, en trompant sur le travail réellement effectué. || Il a bidonné le boulot; (plus cour. au p. p.) du boulot bidonné, complètement bidonné.
c Truquer (un reportage, une émission…).
2 « Bidonner » en jargon journalistique c'est tricher; truquer une enquête pour lui donner une force, un aspect spectaculaire ou une conclusion qu'elle n'aurait peut-être pas; fausser un reportage en travestissant certains éléments; présenter comme la réalité une situation issue de l'imagination du journaliste, de ses supputations ou d'observations non vérifiées
le Monde, 25 juil. 1990, p. 1.
DÉR. (De II.) Bidonnage, bidonnant.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bidonner — v.t. Tromper ; baratiner : Fais gaffe à pas te faire bidonner. □ se bidonnerv.pr. Rire, se marrer : On s est bien bidonné …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • bidonner — v Rapporter des faits “bidons”, c est à dire falsifier ou inventer des informations …   Le langage de la presse

  • bidonner — (SE) vp. => Rire …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • se bidonner — ● se bidonner verbe pronominal Populaire. Rire sans se retenir …   Encyclopédie Universelle

  • bidonnage — [ bidɔnaʒ ] n. m. • 1985; de bidonner,2o ♦ Fam. Action de bidonner (un reportage, des photos...). ⇒ bluff, trucage. ● bidonnage nom masculin Familier. Action de bidonner. bidonnage [bidɔnaʒ] n. m. ÉTYM. 1985; …   Encyclopédie Universelle

  • rire — 1. rire [ rir ] v. <conjug. : 36; subj. imp. inus.> • XIe; lat. pop. ridere (e bref), class. ridere (e long) I ♦ V. intr. 1 ♦ Exprimer la gaieté par l expression du visage, par certains mouvements de la bouche et des muscles faciaux,… …   Encyclopédie Universelle

  • Messmer (Hypnotiseur) — Messmer est une artiste québécois qui pratique l’hypnose sur scène depuis les années 1990. Il est célèbre au Québec. Il commence en 2011 une tournée en France par une émission sur M6 puis par Le Grand journal sur Canal plus. Sommaire 1 Biographie …   Wikipédia en Français

  • bidon — [ bidɔ̃ ] n. m. • 1523; scand. bida « vase » 1 ♦ Récipient portatif pour les liquides, généralement de métal, et que l on peut fermer avec un bouchon ou un couvercle. ⇒ bouteille (2o). Bidon de lait. Bidon d essence. ⇒ nourrice; jerrycan. Bidon… …   Encyclopédie Universelle

  • bidonnant — bidonnant, ante [ bidɔnɑ̃, ɑ̃t ] adj. • 1946; de se bidonner ♦ Fam. Très drôle. ⇒ crevant, poilant, tordant. Un imitateur, un sketch bidonnant. ● bidonnant, bidonnante adjectif Populaire. Amusant. bidonnant, ante adj. Fam. Très drôle. Une… …   Encyclopédie Universelle

  • boyauter — (se) [ bwajote ] v. pron. <conjug. : 1> • 1901 ; de boyau ♦ Fam. Rire très fort, se tordre de rire. ⇒ se bidonner. boyauter (se) [bwajote] v. pron. ÉTYM. 1901, Bruant; …   Encyclopédie Universelle